FAQ

Pourquoi stemy.me ?

Stemy est un des pseudonymes que j’utilise beaucoup sur internet. Le domaine « stemy.me » était le moins cher au moment d’acheter le nom de domaine, c’est la raison pour laquelle il utilise un nom de domaine du Monténégro.

Qui suis-je ?

Je suis un passionné d’informatique et de l’univers du logiciel libre. J’ai appris les bases d’hébergement web en autodidacte et je gère ce serveur tout seul sur mon temps libre et sur mes fonds propres.

Qu’est-ce que l’auto-hébergement ?

Les services web que vous utilisez quotidiennement sont stockés sur des machines pas si différentes de votre PC dans les bâtiments de grosses sociétés.

à l’aide d’un système d’exploitation ad-hoc, il est possible d’installer chez soi un serveur accessible depuis l’extérieur et d’y faire tourner des applications gracieusement mise à disposition.

Quels sont les enjeux de l’auto-hébergements ?

  1. GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) contrôle une part gargantuesque de l’internet, ce dernier est donc entre les mains d’un tout petit nombre de grosses sociétés.
  2. Si c’est gratuit, c’est vous le produit, en dehors des services associatifs ou fournis bénévolement. Vos données ont une valeur inestimable pour les géants du web et ne vous appartiennent plus dès le moment où vous les y publiez, ils sont donc libres d’en faire ce qu’ils veulent, y compris des usages contraires à votre éthique personnelle.
  3. Les géants du web n’ont qu’un respect très relatif de votre vie privée, toutes vos publications en leur sein sont envoyés et analysés par des services d’espionnage et pourront à tout moment être utilisés contre vous, y compris quand vous n’avez « rien à cacher ».
  4. L’impact des géants du web sur la société est bien réel. Ils appliquent leurs propres règles de modération de contenu davantage basés sur leur rentabilité que sur une quelconque éthique.

Qu’est-ce que la décentralisation ?

Les sites tels que Twitter et Facebook sont stockés en un seul et même lieu. Ils appartiennent chacun à une société qui décide ce qui peut y être fait et elles seules peuvent savoir réellement comment ils fonctionnent en interne.

Un service décentralisé, quand à lui, est éparpillé sur une multitude de serveurs à travers le monde, gérés par des particuliers, des sociétés, des associations ou des ONG. Chaque serveur installant Mastodon et peertube a « son petit twitter personnel » et « son petit youtube personnel », qu’on appelle « instances », et est libre de décider de la manière dont il va le gérer. Malheureusement, les vieilles habitudes sont difficiles à perdre, et ce sont souvent les grosses instances (bien souvent celles du développeur principal des applications) qui agglomèrent le plus d’usagers.

Que signifie libre et open source ?

Il y a plusieurs types de licences libres et toutes sont différentes, mais globalement, les licences libres permettent un grand nombre de libertés, parmi lesquelles:

  1. Voir le code source, donc le fonctionnement interne d’une application.
  2. Modifier leur fonctionnement.
  3. Les redistribuer, que ce soit sous leur forme originale ou modifiée, y compris contre rémunération.
  4. Il est généralement prohibé de changer la licence du produit.

Les licences les plus permissives sont le domaine public et la licence WTFPL, qui signifie « What the fuck public licence » (sic) et permettent à l’utilisateur de faire absolument ce qu’il veut du produit concerné.

L’intérêt de tout ça est multiple

  1. On peut faire fonctionner une application comme bon nous semble.
  2. On peut vérifier qu’elle n’est pas en train de nous espionner en cachette.
  3. Si le développeur principal décide d’abandonner l’application, n’importe qui peut lui succéder dans le développement de l’application.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le code source d’une application web n’est pas celui de la page que vous visitez. Cette dernière n’est que le résultat d’une série d’opérations effectués par le serveur et qui sont invisibles à l’utilisateur. Comme en toute logique, les applications auto-hébergeables sont toujours libres et open-source, il est très facile de voir comment agissent ces dernières quand elles tournent sur un serveur.

Quels sont les détails techniques ?

Modèle: Gigabyte P35-DS3R
RAM: 7Gb + 1Gb SWAP
Système d’exploitation: Yunohost 3.6.5.3 (basé sur Debian 9.12)
Version du noyau: 4.9.0-12-amd64
Serveur: NGINX
Provider: Neutrinet